Retrouvez les conférences sur KTO
Regardez une partie des conférences sur KTO : tous les mardis à 20h40 du 17 janvier au 7 février, puis sur Youtube https://www.youtube.com/user/KTOTV
Colloque - Foyer de Charité de Tressaint
Retrouvez les interviews vidéos des intervenants du colloque "#OserLEspérance aujourd'hui"
Album photos
Parcourez les photos des trois jours du colloque "Oser l'Espérance aujourd'hui"

Présentation du colloque

Oser l'espérance
Depuis 50 ans, le Foyer de Charité de Tressaint est une véritable « oasis spirituelle » qui permet à chacun de faire l’expérience d’une halte pour le cœur et pour l’esprit à travers les retraites qui y sont proposées.
En savoir plus

Nos intervenants

Emmanuelle Dancourt
Emmanuelle Dancourt Journaliste - animatrice
Journaliste - présentatrice, Emmanuelle animera les débats durant ces trois journées de colloque.
Bernard Peyrous est prêtre, membre de la Communauté de l’Emmanuel, spécialiste en histoire de la spiritualité et en théologie spirituelle, postulateur de la cause en béatification de Marthe Robin. Il est l’auteur de nombreux ouvrages à succès, parmi lesquels "Vie de Marthe Robin", "Découvrir Marthe Robin", "Histoire de la spiritualité chrétienne", ...
Véronique Dufief est ancienne élève de l’École Normale Supérieure (Fontenay / Saint Cloud), maître de Conférences de l'Université de Dijon. Atteinte de troubles bipolaires depuis l'âge de vingt-deux ans, elle témoigne de cette maladie psychique handicapante, caractérisée par des troubles de l'humeur qui font alterner de manière parfois insupportable phases dépressives et phases euphoriques. Dans son livre « La souffrance désarmée » (Ed. Salvator), elle raconte comment elle a pu trouver un chemin de vie, de joie, de paix et d'espérance au coeur même des aléas de la maladie psychique.
Romancier, cinéaste, Alexandre Jardin est également un homme engagé. Il est le fils de Pascal Jardin, lui-même écrivain, grand scénariste français, et dialoguiste. Sa première oeuvre « Bille en tête » est consacrée par le Prix du premier roman alors qu'il n'a que 20 ans. L'année suivante, en 1986, il est diplômé de Sciences Po. Plusieurs de ses romans sont adaptés au cinéma, tel que « Le zèbre » (mis en scène par Jean Poiret) qui reçut également le Prix Fémina en 1988 ou encore « Fanfan » qu'il réalisera lui-même en 1993. Parrain de nombreuses associations, il est aussi co-fondateur de « Lire et faire lire », puis de « Bleu Blanc Zèbre ». Avec ce dernier mouvement, l'écrivain fédère autour de lui les acteurs d'une révolution positive où chaque citoyen est appelé à s’engager.
Diplômé de l’Ecole Supérieure des Sciences Economiques et Commerciales (ESSEC) – et de l’Institut d’Etudes Politiques de Paris – Licencié en Droit. Il est Chevalier de la Légion d’honneur. Il a fondé en 1986 (à l’âge de 24 ans) le mouvement A Bras Ouverts, qui accueille des enfants et des jeunes porteurs de handicaps. Il travaillé successivement au sein de l’association Les Petits Frères des Pauvres auprès des personnes âgées, puis comme consultant dans un cabinet de conseil aux institutions médicales, médico-sociales et sociales. Depuis 1994, il est délégué général d’Alliance VITA. L’association agit pour le respect de la vie et de la dignité humaine, particulièrement des plus vulnérables. Tugdual Derville tire de son expérience des rencontres avec les personnes souffrantes (âgées, handicapées, dépendantes, endeuillées…) une conception de l’homme, une anthropologie qui fait de la vulnérabilité et de l’interdépendance une valeur qui lui est propre. A ses yeux, prétendre ignorer les trois dures limites de la condition humaine (« le temps compté, le corps sexué, la mort inéluctable ») relève d’une illusion totalitaire. Co-initiateur du mouvement « Ecologie humaine », il a développé une pensée politique qui concilie des convictions assumées et la réponse aux besoins cruciaux des personnes.
C'est après avoir fait le constat pendant ses études qu'il y avait un besoin criant d'éthique en médecine mais aussi en d’autres domaines comme l’économie, l’entreprise, les médias…, que Marie-Jo Thiel met sa vie au service de l'enseignement et de la recherche dans ce domaine. Cette universitaire dotée de nombreux titres fait autorité en la matière en France et à l'étranger. En 2005, elle créé le CEERE (centre européen d’enseignement et de recherche en éthique) de l’Université de Strasbourg qu' elle dirige toujours et dans lequel elle continue à enseigner. C'est elle aussi qui créé et organise '' les Journées internationales d'éthique'' à Strasbourg, en partenariat avec d'autres universités étrangères. En 2008, elle reçoit le 1er prix de l'enseignement de l'éthique en France. En 2011 elle est nommée membre du groupe européen d'éthique par la commission européenne pour un mandat de 5 ans. Par ailleurs , elle est l'auteur de nombreuses publications et aussi de livres dont le dernier paru en 2015 et intitulé : '' La santé augmentée, réaliste ou totalitaire ? '' aborde la question du transhumanisme et les évolutions récentes de la médecine.
Veuve à 38 ans après l’assassinat de son mari, médecin, par un de ses patients, Françoise Robert parcourt un chemin de pardon bouleversant pour continuer d’avancer avec ses cinq enfants. La découverte de la méthode Vittoz, thérapie psychosensorielle, lui apporte une grande aide, ainsi que le soutien de la prière et de ses proches.
Entré au CENACOLO en 2000, Franco, italien, a rencontré sa femme Bernadette à LOURDES. C'est là qu'ils vivent dans l'esprit de Mère ELVIRA, religieuse italienne qui fonda le premier CENACOLO en 1983. Ancien « TOX », comme disent « ses frères » de la communauté, il partage avec eux une vie rude de prière et de travail quasi monastique, nécessaire à la reconstruction de ces grands blessés de la vie (anciens toxicomanes, alcooliques, rescapés de la rue). « C'est beau que tu existes ! » aiment-ils se dire entre eux.
Jeunes mariés, Loïc et Béatrice Luisetto partent deux ans en mission avec FIDESCO dans une favela brésilienne. De retour en France, et toujours dans le désir d'aider les pauvres, ils prennent la responsabilité de la Maison Lazare de Nantes. Depuis quatre ans, Loïc, Béatrice et leurs trois enfants vivent auprès de personnes en grande difficulté. Loïc a abandonné sa carrière d'avocat pour devenir salarié de l'association. La richesse de leur expérience témoigne combien la présence de leur famille aide à la reconstruction de toute vie humaine.
Sophie et Damien Lutz, mariés depuis 20 ans, ont 4 enfants, dont Philippine, 16 ans, polyhandicapée. Damien travaille dans l'immobilier. Sophie est auteur, chroniqueuse et conférencière. Elle a écrit « Philippine, la force d'une vie fragile » et « Derrière les apparences », où elle raconte leur expérience de parents bousculés. Ils sont engagés dans la pastorale pour les couples. Sophie a publié un parcours : "Donne-moi des baisers de ta bouche. Balade en couple dans le jardin de la sexualité. » (Ed. de l’Emmanuel)
Mgr Yves Le Saux
Mgr Yves Le Saux Evêque du Mans
Ordonné prêtre pour la communauté de l’Emmanuel en 1986, Mgr Yves Le Saux est depuis 2008 évêque du Mans et a choisi pour devise épiscopale « Jésus, doux et humble de cœur »
Marié, père de famille, entrepreneur, Jean-Marc Potdevin décide un jour de tout plaquer en partant sur le chemin de Compostelle. Il raconte son expérience spirituelle et sa découverte de la foi dans « Les mots ne peuvent dire ce que j'ai vu – L’expérience mystique d'un business angel » (Ed. de l’Emmanuel). En créant le réseau social « Entourage », il met toute son énergie pour « connecter » les sans-abri, les riverains et les associations.
Camille Armellino et  Hélène Préault
Camille Armellino et Hélène Préault Les Foyers de Charité
Camille et Hélène sont toutes deux membres du Foyer de Charité de Tressaint, et engagées à vie dans le célibat. Oeuvre catholique internationale, les Foyers de Charité proposent tout au long de l’année des retraites spirituelles ouvertes à toute personne, croyante ou non, qui désire se ressourcer. Fondés en 1936, sous l’impulsion de Marthe Robin et du père Finet, les Foyers de Charité sont des communautés d’hommes et de femmes réunis autour d’un prêtre, le père du Foyer. Répondant à l’appel de Dieu, les membres des foyers s’engagent à vie pour l’annonce de l’Evangile et partagent une véritable vie de famille. Ils font le choix de mettre en commun leurs biens matériels, intellectuels et spirituels, en vue de porter par leur vie d’accueil, de travail et de prière un témoignage de charité et de fraternité.
Architecte et père de 5 enfants, Raphael est à l’initiative de plusieurs projets d’évangélisation (Les pèlerins de l’Espérance, le groupe Abba, l’évènement Holywins…). Il est le responsable du mouvement Anuncio depuis sa création en 2007. Pendant deux ans, il vit avec sa famille sur un pôle de l’Association Pour l’Amitié avec une trentaine de personnes dont la moitié en situation de précarité pour mieux comprendre l’appel du Christ à servir son frère et l’envoi en mission pour annoncer le Salut en Dieu. Aujourd’hui il participe activement au réveil missionnaire en France. Son dernier projet est le Congrès Mission, dont la deuxième édition s’est tenue en octobre 2016 à Paris.
Après des études de médecine à Nantes, sa ville natale, Mgr Gosselin a exercé la médecine en Guyane à l’Institut Pasteur puis en Loire-Atlantique comme médecin généraliste. Entré au Foyer de Charité de Tressaint en 1988, il rejoint le séminaire de Rennes (1989-1993) puis le séminaire des Carmes et l’Institut catholique de Paris où il obtient une licence en théologie morale. Ordonné prêtre pour le diocèse de Rennes en 1994, Mgr Gosselin a été vicaire à la paroisse Sainte-Thérèse de Rennes entre 1996 et 1999 puis aumônier de la Maison d’arrêt de Rennes de 1997 à 2007. Il a également été professeur de théologie morale puis directeur spirituel du séminaire de Rennes de 1999 à 2003. Il succède au Père André van der Borght comme responsable du Foyer de Charité de Tressaint en 2003 et est membre du Conseil international des Foyers de Charité l'année suivante. Nommé évêque d’Angoulême par le Pape François, il a pour devise épiscopale : « Car rien n’est impossible à Dieu »
Chrétiens catholiques, mariés depuis 44 ans, parents de 6 enfants et grands- parents de 10, membres de la Communauté de l’Emmanuel depuis sa fondation. En 1973, au sein d’un groupe de prière, ils s’ouvrent totalement à L’Esprit Saint reçu au Baptême et à la Confirmation et vivent une expérience de Pentecôte : depuis ils sont habités par le feu de l’évangélisation et l’amour de l’Eglise. Engagés par périodes dans la liturgie, la catéchèse, l’aumônerie, ou encore auprès des couples, dans le monde du travail, dans la propagation des enseignements de l’Eglise ou dans l’évangélisation de rue. Aymeline a fondé il y a plus de 30 ans les groupes et parcours Marthe et Marie pour les femmes, avec Nicolas, ils y ajoutent des propositions pour les couples. Nicolas, polytechnicien, après une carrière militaire et diplomatique, est permanent pour les Parcours Alpha depuis 8 ans, chargé du développement régional en France et de l’implantation d’Alpha en Afrique francophone.
Né en 1968, ingénieur des mines et spécialiste en physique nucléaire, Frédéric Louzeau est prêtre du diocèse de Paris depuis 1998. Docteur en philosophie et en théologie, il préside la Faculté Notre-Dame au Collège des Bernardins depuis 2007. Il est également membre ordinaire de l’Académie pontificale de théologie à Rome.
Ordonné prêtre pour le diocèse de Nantes en 1977, Mgr Denis Moutel est nommé évêque du diocèse de Saint-Brieuc et Tréguier en 2010. Il est à l'initiative d'un synode dans le diocèse des Côtes d'Armor sur le thème : "Choisir l'Espérance". Il est également président du Conseil épiscopal pour la Pastorale des enfants et des jeunes.
Le Père Laurent FABRE, jésuite, est le fondateur de la Communauté du Chemin Neuf, communauté catholique à vocation œcuménique. Née d'un groupe de prière charismatique, cette communauté voit le jour en 1973. Elle s'étend actuellement dans trente pays et compte environ deux mille membres permanents. Couples, familles, célibataires consacrés hommes et femmes ont choisi l'aventure de la vie communautaire à la suite du Christ pauvre et humble pour se mettre au service de l’Église et du monde.